HOME > Patrimoine Mondial > Kumano Sanzan

Hongu-mandala.jpg

Kumano Sanzan

« Kumano Sanzan » est le terme utilisé pour faire référence à l’ensemble des trois Grands Sanctuaires situés dans la partie sud-est de la chaîne des Monts Kii : Kumano Hongu Taisha, Kumano Hayatama Taisha et Kumano Nachi Taisha. Deux temples bouddhistes, Seiganto-ji et Fudarakusan-ji se trouvent aussi associés de près à ces sites sacrés. À l’origine, chacun de ces trois Grands Sanctuaires avait leur propre forme de culte naturel distinct. Vers la fin du 10e siècle, chacun de ces sanctuaires, sous l’influence bouddhiste, a établi un culte élargi aux trois divinités gardiennes de la région. La trinité divine de Kumano Sanzan est alors devenue un amalgame unique de traditions bouddhistes et shinto : les divinités de Kumano étaient considérées comme les plus puissantes au Japon. Au 11e siècle, ces Grands Sanctuaires sont devenus une destination de pèlerinage pour la famille impériale et les aristocrates. Avant la fin du 15e siècle, ils furent par contre supplantés par une majorité de pèlerins d’origine modeste. Tant de gens visitaient cette région qu’on y faisait souvent référence comme étant une « procession de fourmis ». Depuis les temps préhistoriques, la région de Kumano a été considérée comme un lieu de guérison, une demeure mystique et sacrée des dieux.


Haut de la page

HOME > Patrimoine Mondial > Kumano Sanzan