HOME > Patrimoine Mondial > Pèlerinages

Heian_dress_pan.jpg

Routes de pèlerinage

Kumano_Kodo_Pilgrimage_route.jpgLe Kumano Sankeimichi, connu localement sous le nom de Kumano Kodo, est un réseau d’anciens chemins de pèlerinage qui traverse la péninsule de Kii, et est une partie intégrante de ce site du Patrimoine Mondial. Géographiquement, l’ancien site du Sanctuaire Hongu Taisha, Oyunohara , est l’épicentre de ce réseau et toutes les routes de pèlerinages convergent vers ce point, chaque route ayant sa propre histoire. Compte tenu de la croissance des villes, la plupart des anciens chemins costaux n’existent plus aujourd’hui, excluant quelques passages dans les montagnes. Cependant, la plupart des chemins au cœur des montagnes ont été préservés en bonne condition.

Otorii.jpgLa route Nakahechi relie l’ancienne capitale de Kyoto jusqu’à Kumano Sanzan.Après avoir voyagé vers le sud depuis Osaka en suivant la côte, les pèlerins parvenaient à une jonction près d’où se tient aujourd’hui la gare de train de Kii Tanabe. De ce point, ils se dirigeaient vers l’est, dans les montagnes, en direction de Kumano Hongu Taisha.Aux 11e et 12e siècles, cette route était la principale piste empruntée, et était très populaire auprès des familles impériales et aristocrates. Les processions impériales comptaient souvent une escorte de 200 à 300 personnes et effectuaient le voyage (aller-retour) en 30 à 40 jours. Tout au long de leur périple, les pèlerins effectuaient des rites religieux de syncrétisme Shinto-Bouddhiste. Ils purifiaient leur esprit et leur corps en s’aspergeant d’eau à répétition. Ce pèlerinage était une expérience rigoureuse et sévère. C’est durant ces années que les sanctuaires secondaires nommés Oji ont été construits aux divers points de prière sur le chemin jusqu’à Hongu Taisha.

Depuis Kumano Hongu Taisha, les pèlerins voyageaient habituellement 40km par bateau sur la Kumano-gawa Sankeimichi jusqu’à Kumano Hayatama Taisha. La rivière de Kumano-gawa est entourée de montagnes surplombant les deux rives, et parsemée de rochers aux formes singulières. Cette rivière est en fait l’unique exemple d’une route de pèlerinage sur l’eau. Il existe aussi une route à travers les montagnes qui relie Kumano Hongu Taisha et Kumano Nachi Taisha, et qui est divisée en deux sections : Kugomotorigoe et Okumotorigoe.

Du 13e au 14e siècle, la route de Kohechi qui relieKoyasan à Kumano Sanzan fut développée. Ce chemin est long de 70km et traverse 3 col montagneux de plus de 1000 mètres, étant de ce fait une piste plus courte mais plus difficile depuis le nord de la péninsule de Kii jusqu’au sud. La route Ohechi qui suit la côte depuis Tanabe jusqu’à Kumano Nachi Taisha, était utilisée pour les pèlerinages mais aussi pour le tourisme. Le chemin Iseji, qui relie le Sanctuaire d’Ise-jingu au Kumano Sanzan, a été construit par En-no-Gyoja au début du 8e siècle. Cette route suit d’abruptes et sinueuses arêtes de montagnes à des hauteurs de 1000 à 2000 mètres, et sert à ce jour aux pratiques ascétiques des Yamabushi, moines Shugendo des montagnes.

Audioguide >>


Haut de la page

HOME > Patrimoine Mondial > Pèlerinages